· 

Psychanalyse des contes de fées

Il était une fois...

Psychanalyse des contes de fées

"Alors que de nombreux contes de fées insistent sur les exploits que doit accomplir le héros pour devenir lui-même, La Belle au bois dormant insiste sur la concentration intérieure, longue et paisible, qui est également recquise. " Psychanalyse des contes
La Belle au bois dormant, maîtriser l'adolescence

Lutter pour donner un sens à la vie

"Si nous voulons être conscients de notre existence au lieu de nous contenter de vivre au jour le jour, notre tâche la plus urgente et la plus difficile consiste à donner un sens à la vie. Nous savons combien d'êtres humains ont perdu le goût de vivre et renoncé à faire des efforts parce que la vie, pour eux, n'avait plus aucun sens."

 

C'est ainsi que le psychologue autrichien Bruno Bettelheim, débute son ouvrage phare qu'est la Psychanalyse des contes de fées. Selon lui , les contes de fées aident l'enfant à faire face à ce qui lui semble déroutant dans la vie, lui ouvrent des pistes de compréhension, lui permettent de mettre de l'ordre et d'enrichir sa maison intérieure. Ces histoires lui parlent, consciemment et inconsciemment, de ses tumultes intérieurs sans les minimiser et en lui faisant entrevoir qu'il existe des solutions à ses difficultés

"Les contes de fées s'adressent à notre conscient et à notre inconscient et, tout comme ce dernier, ne reculent pas devant les contradictions". Bruno Bettelheim in Psychanalyse de contes de fées
Le petit chaperon rouge. Surmonter les ambivalences

Prendre au sérieux les angoisses et les dilemmes existentiels, envisager des solutions et lutter contre les difficultés inhérentes à l'existence humaine tel serait l'enseignement des contes de fées.

 

"Les contes de fées, par exemple, posent le problème du désir d'une vie éternelle en concluant parfois : "Et s'ils ne sont pas morts, ils vivent encore à l'heure qu'il est."D'autres, qui se terminent ainsi  : "Et ils vécurent toujours heureux", ne font pas croire un instant à l'enfant que la vie peut durer éternellement; ils indiquent qu'il n'y a qu'une façon de moins souffrir de la brièveté de la vie : en établissant un lien vraiment satisfaisant à l'autre."

"Le conte "La Reine des abeilles" des frères Grimm peut illustrer la lutte symbolique de l'intégration de la personnalité contre la désintégration anarchique" Psychanalyse des contes de fées
La Reine des abeilles, les frères Grimm. L'intégration du ça

Émerveillez-vous ! Émission  France Culture

Une émission radiophonique "Les chemins de la philosophie" qui aborde l'ouvrage de Bruno Bettelheim en mettant en exergue la richesse des contes de fées. Laissez-vous conter :


"L'enfant commence à sentir qu'il est une personne, un partenaire significatif dans une relation humaine, au début de ses relations avec son père. On ne devient une personne qu'en se définissant par rapport à une autre personne." Bruno Bettelheim
Boucle d'Or & les 3 ours. A la recherche de l'identité.

"L'histoire de Boucle d'Or illustre très bien la signification du choix difficile que doit faire l'enfant : doit-il être comme son père, comme sa mère ou comme un enfant ? (...) "Pour que l'enfant progresse, il faut que la constatation qu'il est encore un enfant s'associe à une autre prise de conscience : qu'il doit devenir lui-même, c'est-à-dire quelque chose de différent de ses parents et différent aussi du fait d'être simplement leur enfant".

 

  Bruno Bettelheim, Psychanalyse des contes de fées


Lecture pour aller plus loin

Psychanalyse des contes de fées. Qu'est-ce qu'un conte? Bruno Bettelheim, pédopsychiatre, y voit un rite de passage entre l'univers de l'enfance et le monde des parents.

"Les contes de fées ne traumatisent pas leurs jeunes lecteurs, ils répondent de façon précise et irréfutable à leurs angoisses, les informant des épreuves à venir et des efforts à accomplir. Tel est le postulat de ce livre majeur où Bruno Bettelheim nous éclaire sur la fonction thérapeutique des contes pour enfants et adolescents. "

Une anthologie de contes célèbres à (re) découvrir, et d'autres moins connus qui font de l'ouvre de Grimm l'une des plus riches du patrimoine de la littérature enfantine.