Psychothérapeute  Vendargues

la psychothérapie comme moyen de se libérer de ses chaînes et de mieux se connaître

Définition psychothérapie

Principes de la  psychothérapie analytique :

"J'accepte la grande aventure d'être moi" (S.de Beauvoir)

Il existe de multiple sortes de thérapies dont le but commun est de soulager le sujet de ses symptômes dans le respect de ce qu'il est, d'apporter une meilleure connaissance de soi.

L'approche que nous proposons s'inspire de la psychanalyse en se référant à sa théorie et à ses concepts fondamentaux tels que nous les avons décrits dans la rubrique précédente. Ainsi, la référence à l'inconscient psychique est à la base de cette approche. Il s'agit d'en déchiffrer les manifestations dont le sens était  jusqu'alors inconnu au sujet. Par ce travail de parole, le sujet apprend comment il fonctionne et parvient à une meilleure harmonie.

Ainsi, de part cette verbalisation des conflits psychiques qui l'animent et qui le font souffrir, le travail de lien et d'interprétation du psychanalyste, le patient récupère ses facultés d'agir et de penser.

 

« La méthode psychanalytique est avant tout une méthode d'investigation clinique. L'objet de son étude est la vie de l'inconscient, cette part latente de nous-même qui sous-tend notre vie psychique. C'est par l'étude des faits psychiques inconscients que la psychanalyse peut éclairer les aspects apparemment inexplicables du comportement de certains sujets ou avertir ces sujets eux-mêmes des motivations inconscientes qui les entraînent, contre leur volonté, dans des situations ou des états affectifs opposés à ceux qu'ils désirent. « 

(F. Dolto)

 

Différences psychanalyse et psychothérapie analytique :

Il a souvent été reproché à la psychanalyse d'appartenir à une autre époque. Cela est faux car, tout en conservant ses concepts fondateurs, elle évolue avec son temps et demeure résolument moderne et contemporaine. Un psychanalyste doit s’occuper de tous les patients sans distinction. Les problèmes psychiques se retrouvent partout, dans toutes les familles.

 

La psychothérapie analytique répond aux exigences de modernité. Elle diffère de la cure type notamment par  l'intervention plus directive du thérapeute qui n'est pas dans une neutralité absolue mais aussi par des aménagements du cadre. Le travail peut se centrer sur certains conflits psychiques ou problématiques. De ce fait, les indications sont plus larges que dans le cadre de la cure psychanalytique dite classique.

Le cadre en psychothérapie analytique :

Ce type de thérapie peut donc s'appliquer  à des patients  de tous les âges, de tous les milieux et présentant des troubles très variés puisque la technique peut leur être adaptée : Entretien en face à face ayant une fonction contenante.  Interventions du thérapeute plus directives.  Mode de relation étayant par le biais d'un dialogue avec le patient où des questions sont soulevées et travaillées, des propositions  et pistes de travail évoquées. Fréquence des séances adaptée aux besoins et durée de la thérapie ajustée également. Dans la mesure du possible, le tarif des séances est convenu entre le patient et le thérapeute selon ses possibilités et la fréquence proposée.

Par là -même, on est bien loin du vieux cliché du psychanalyste muré dans son silence, du stéréotype d'une approche destinée  à une infime partie de la population ou de l'idée d'une thérapie interminable.

 

Le fait de mettre des librement des mots sur ses affects, ses conflits, ses doutes, ses questionnements est en lui-même thérapeutique.

Le travail que cette expression sous-tend ainsi que l'écoute bienveillante dépourvue de tout jugement, les questions et les interprétations du thérapeute permettent au patient de cheminer vers une compréhension de lui-même.

J'accepte la grande aventure d'être moi.
"La psychanalyse, c'est aider les gens à devenir ce qu'ils sont."

Durée d'une psychothérapie :

La thérapie, moins longue qu'en analyse, se termine quand le patient a acquis une meilleure connaissance de lui-même. Ce type de suivi peut durer de quelques mois à quelques années.

En effet, lorsque les conflits psychiques ne sont plus envahissants et que la personne se sent prête à affronter le quotidien avec ses propres moyens, l'aide du thérapeute n'est plus nécessaire. C'est le moment de se quitter.

Pour approfondir

La rubrique Psy actualités :

Sur notre site, la rubrique Psy actualités ouvre des pistes de réflexion.